RCCCinfo

RCCC - Régiment Colonial de Chasseurs de Chars

50 citations accordées aux officiers, sous-officiers, gradés et soldats du RCCC pour les campagnes 1944-45

Ci après une cinquantaine de citations accordées aux officiers, sous-officiers et soldats du RCCC durant les campagnes 1944-45. Sans doute quelques erreurs, notamment des citations à l'ordre de l'Armée où je n'ai pas "détecté" la concession de la Médaille Militaire...

Nominations dans l’ordre de la Légion d’Honneur :


CHARVET André - capitaine au R.C.C.C. : Splendide officier,animé des plus hautes vertus morales et spirituelles et possédant de magnifiques qualités militaires qui en ont fait une figure des plus belles et des plus pures de l'armée coloniale.Instructeur passionné de son métier.Chef de très grande valeur et profondément aimé de ses hommes.A préparé,en Afrique du Nord,puis conduit au combat en août et septembre 1944,un escadron de reconnaissance qu'il avait forgé à son image et dont il avait su faire un outil de tout premier ordre.A éffectué,en septembre 1944,dans la boucle du Doubs,des patrouilles particulièrement audacieuses et fructueuses.Tué à son poste le 28 septembre 1944 à Crosey-le-Grand.Déjà cité en 1940.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décret portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur - chevalier - J.O. du 1947)

CHARLES Claude - lieutenant-colonel commandant le R.C.C.C. : Chef de corps brave et énergique.Du 20 au 23 novembre 1944, a résisté avec un groupement formé d'une partie de son régiment de chasseurs de chars et d'un bataillon du Xeme Régiment de Tirailleurs,à des attaques répétées d'un ennemi acharné à forcer le passage de Friesen-Uberstrass.A maintenu intégralement sa position,détruisant deux chars lourds ennemis et capturant de nombreux prisonniers.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décret portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur - chevalier - J.O. du 25 mars 1945)

DE PLANCHARD DE CUSSAC Gérard - lieutenant au R.C.C.C. : Chef d’un peloton de tanks destroyers,doué des plus belles qualités militaires,animé du plus pur esprit de sacrifice et profondément aimé de ses hommes,a conduit son peloton au feu avec calme et habileté lors des combats de Roches les Blamont et Hirtzbach les 16 et 19 novembre 1944.Très grièvement blessé par obus,le 21 novembre 1944 à l’ile Napoléon,alors qu’à pied sous un bombardement ajusté de l’ennemi,il conduisait les tanks destroyers à leur emplacement de combat.La présente décision qui comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme prend éffet à compter du 10 décembre 1944,date à laquelle l’interessé a été décoré. (Ordre Général N° 328 du Général d’Armée commandant en chef la 1ere Armée Française en date du 5 janvier 1945 portant nomination dans l’ordre national de la Légion d’Honneur - chevalier).

DEYSSON Guy - capitaine au R.C.C.C. : Commandant d'escadron de tanks-destroyers qui a déjà plusieurs fois fait ses preuves.Vient encore de se distinguer par son énergie et son sens de la manoeuvre dans la libération définitive de la Haute Alsace à la tête de son escadron renforcé d'un peloton supplémentaire,en particulier les 26 et 27 janvier 1945 aux combats de la cité Kullmann où sous son commandement direct l'action d'un de ses pelotons fut le facteur déterminant du succès et le 30 au très dur combat de Wittenheim où ses tanks-destroyers conservés en état de marche malgré le grand froid durent remplacer en accompagnement d'infanterie un peloton de chars Sherman.En fin de journée,la situation restant confuse en raison de la résistance opiniâtre d'une compagnie d'infanterie ennemie renforcée d'automoteurs,reçut l'ordre de dégager à tout prix le carrefour central du village.N'hésita pas à monter avec un tank-destroyer,échappa de justesse aux panzerfausts et coordonnant l'action de deux pelotons de tanks-destroyers et de l'infanterie,remplit si bien sa mission que l'ennemi abandonna bientôt toute la partie du village qu'il tenait encore.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décret portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur - chevalier - J.O. du 13 mai 1945) .

LIZAMBARD Jacques - capitaine au R.C.C.C. : Commandant d'escadron de tanks-destroyers qui,au cours de la campagne d'Allemagne,a fait preuve d'une grande maitrise et d'un courage personnel élevé.Les 1er et 2 avril 1945,grâce à la précision de ses reconnaissances et l'obstination avec lesquelles il les a menées,malgré les réactions de l'ennemi et les difficultés de terrain, a appuyé de façon décisive le franchissement du Rhin ,à Liemersheim,en neutralisant quatre casemates.Le 4 avril ,à Durlach,a contraint à la fuite deux engins ennemis blindés.Ensuite du 6 au 25 avril 1945,a appuyé d'une manière particulièrement éfficace les attaques de bataillons d'infanterie auxquels il était rattaché,en particulier à Speilberg le 8 avril,à Scholbronn le 9 avril,à Volkersbach le 10 avril,à Oberkirch le 17 avril et à Lorrach le 24 avril 1945.Au cours de ces opérations,a constamment fait preuve d'une obstination et d'une opiniatreté raisonnées,obtenant à chaque affaire des résultats décisifs et infligeant à l'ennemi  des pertes sévères suivantes : 4 casemates endommagées,6 canons de 88 détruits,7 mitrailleuses de 20 et 1 canon de 37 détruits,100 prisonniers dont un officier supérieur,sans compter de nombreux tués.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décret du 23 juin 1945 portant nomination dans l'ordre de la Légion d'Honneur - chevalier - J.O. du 22 octobre 1945)

MAREUGE Georges - chef de bataillon au R.C.C.C. : Officier supérieur qui a maintes fois fait preuve d'un courage élevé et d'un calme mépris du danger.Le 12 avril 1945,commandant un détachement blindé chargé de coopérer à la prise de Rastatt,a conquis pas à pas,maison par maison,malgré des obstacles de toutes sortes,pièges et mines,une base de départ permettant l'action décisive.Le lendemain ayant été renforcé d'un bataillon,a encerclé le réduit de la défense,organisée fortement au coeur de la ville,et a amené par son action énergique la reddition des assiégés,capturant 230 prisonniers,dont un colonel,un commandant,six officiers et un important matériel.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décret portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur - chevalier - J.O. du 4 octobre 1945).

MAUREL Louis - capitaine au R.C.C.C. : Commandant d'escadron de tanks-destroyers dont l'éloge n'est plus à faire,a une fois de plus brillamment commandé son unité renforcée d'un peloton supplémentaire du 20 janvier 1945 au 25 janvier 1945 au cours des opérations au nord de Mulhouse.Le 20 janvier a fait sentir éfficacement son action au difficile passage de la Doller et a contribué avec son unité à la conquête de Bourtzwiller et de Pfastatt.Le 21 janvier à Kingersheim,au cours d'une violente contre-attaque ennemie appuyée de six automoteurs de 75,a pris en main le commandement des chars Sherman et tanks-destroyers en action dans le village et a stoppé l'avance ennemie.Malgré les lourdes pertes subies,a galvanisé ses équipages qui,le lendemain,au cours du nettoyage,détruisaient deux automoteurs.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45  avec palme. (Décret portant attribution de la croix de chevalier de l'ordre national de la Légion d'Honneur - J.O. du 29 avril 1945)

RICOUR Robert - lieutenant au R.C.C.C. : Chef de peloton de tanks-destroyers,fanatique de son métier,d'une conscience professionnelle élevée et d'une haute valeur morale.Animé du plus haut désir de se battre,a fait preuve d'un magnifique courage et d'une compétence remarquable au cours des combats du 2 février 1945 pour la conquête de la cité Sainte-Barbe.Se tenant constamment au courant de l'évolution de la bataille,a personnellement recherché à tout moment à découvrir les résistances les plus meurtrièresafin d'y engager ses tanks-destroyers qu'il orientait lui même,restant lui même à pied sous le feu le plus violent.A trouvé une mort glorieuse en fin de journée,recevant en pleine poitrine l'obus d'un canon automoteur ennemi,embossé à 200 mètres,alors que pour mieux régler contre cet engin le tir d'un de ses tanks-destroyers il s'était mis à découvert.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décret du 14 avril 1945 portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur - chevalier - J.O. du 6 mai 1945).

RINDERKNECH Jean – sous-lieutenant au R.C.C.C. : Officier d’élite, d’une conscience et d’un courage magnifiques. Le 16 novembre 1944 au cours des combats pour la prise d’Etouvans en appui d’un bataillon d’infanterie, a éxécuté une reconnaissance hardie en vue de l’emploi de son peloton. Est tombé glorieusement sous les balles de 3 mitrailleuses allemandes. A été cité. ( Décret du 9 janvier 1951 publié au J.O. du 11 janvier 1951 portant nominations dans l’ordre de la Légion d’Honneur – chevalier ).

ROBLOT Michel - sous-lieutenant au R.C.C.C. : Magnifique officier animé d'un esprit offensif résolu.Ancien des chars,a renouvelé en 1944-45 les traditions de 1940 à Laon.N'a jamais cessé en Alsace et en Allemagne de pousser ses tanks-destroyers en avant pour appuyer au mieux l'infanterie.Le 4 avril 1945,est entré à Karlsruhe avec son peloton en tête des blindés.Le 10 avril 1945,à Volkersbach,l'officier de renseignement du régiment ayant été tué par une mitrailleuse de 20,a spontanément rangé son peloton en bataille,l'a engagé pour ramener le corps de cet officier.A détruit,au cours de l'action,une batterie entière,une batterie entière de quatre 88 et une mitrailleuse de 20.Le 24 avril 1945, a participé brillamment à la prise de Lorrach.Deux de ses tanks-destroyers ayant été détruits, a soigné les blessés sans souci des balles qui tuaient trois hommes à ses côtés.Déjà cinq fois cité, a acquis auprès de ses camarades et de ses chefs une remarquable réputation de guerrier.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme.  (Décret en date du 23 juin 1945 portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur - chevalier - J.O. du 22 octobre 1945)

ROUSSEL Jean-Marie - lieutenant au R.C.C.C. : Brillant chef de peloton de T.D.,d’un courage et d’un calme magnifiques.Le 22 novembre 1944,appelé d’extrême urgence pour renforcer les éléments tenant le village de Friesen attaqué par un bataillon allemand et 7 Jagdpanther,a contre attaqué l’ennemi qui avait réussi à pénétrer dans le village et l’a forcé à se retirer.A lui même stoppé un Jagdpanther avec un rocket-gun en le tirant à  40 mètres.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Nomination dans l’ordre national de la Légion d’Honneur - chevalier).

VILLAIN Jean - capitaine au R.C.C.C. : Splendide officier animé d'une ardeur magnifique.Toujours soucieux de pouser à l'avant avec un complet mépris du danger,afin d'accomplir ses missions dans les conditions les meilleures.Commandant un détachement blindé lors du franchissement du Rhin,a mené son action avec une grande éfficacité,repoussant le 2 avril 1945 une contre attque ennemie à Hochstetten puis avec ses seuls moyens s'est emparé de Linkenheim le 2 avril 1945 où il tint toute la nuit sous les bombardements ennemis assurant ainsi une base de départ à l'attaque,qui devait aboutir le surlendemain à la prise de Karlsruhe.Le 10 avril 1945 à Volkersbach,accompagnant les premiers échelons d'infanterie afin de permettre l'action opportune des chasseurs de chars,a dépassé ses éléments pour mettre en oeuvre son poste radio dans de bonnes conditions et renseigner son chef.A été tué d'une balle en pleine tête.A donné à tous un magnifique exemple de bravoure et d'abnégation.Cette nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décret portant nomination dans l'ordre national de la Légion d'Honneur - Chevalier - J.O. du 5 août 1945)



Concessions de la Médaille Militaire :


BEZARD Daniel - 2eme classe au R.C.C.C. : Aide-tireur de tank-destroyer,d'un courage et d'un sang-froid dignes d'éloges.A participé brillamment aux combats de l'Ile Napoléon,le 22 novembre 1944,sortant de sa tourelle pour prendre à partie des snipers qui venaient de tuer son chef de char.Du 28 novembre au 2 décembre 1944,à Pont-de-Bouc et Grunhutte,n'a pas hésité à plusieurs reprises à descendre de son char afin de repérer les jagd-panthers ennemis qui prenaient son tank-destroyer à partie.Grièvement blessé,le 2 décembre,à Gunhutte,a fait l'admiration de ses camarades par son calme.A été amputé du bras gauche.Cette concession comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décret du 4 septembre 1945 portant concession de la Médaille Militaire - J.O. du 4 octobre 1945).

CARTELLIER André - 2eme classe au R.C.C.C. : Jeune radio et auto-mitrailleur plein d'allant et de cran.A participé avec un grand courage aux durs combats de Pont-de-Bouc-Grunhutte du 28 novembre au 2 décembre 1944.Très grièvement blessé,à son poste,le 2 décembre 1944,à Pont-de-Bouc,par une arme anti-char ennemie.A été amputé du bras droit avec désarticulation de l'épaule.Cette concession comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décret du 4 septembre 1945 portant concession de la Médaille Militaire - J.O. du 4 octobre 1945).



Citations à l’ordre de l’Armée :


BINET Louis - lieutenant au R.C.C.C. : Remarquable officier qui confirme à chaque combat ses qualités de chef de peloton de T.D..Le 2 avril 1945,debout sur un de ses chars,en dépit de l'artillerie ennemie,a dirigé un feu éfficace sur les casemates de la rive droite du Rhin,appuyant le franchissement du fleuve par l'infanterie.Le 9 avril 1945,après une reconnaissance minutieuse,a monté avec une section d'infanterie une action rapide et brutale qui a permis de s'emparer de l'important carrefour de la station de Spielberg,après destruction de deux canons de 88 mm.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 30 octobre 1945).

BURCET Pierre -  1ere classe au R.C.C.C. : Tireur d’un tank destroyer d’un calme et d’un sang-froid admirable.Le 21 novembre 1944,à Suarce, a détruit un char ennemi du type Jagdpanther.Ne pouvant se servir de sa lunette de tir brouillée par la brume,a visé par l’âme du canon à 150 mètres.Dejà cité à l’ordre du R.C.C.C. pour sa conduite au combat de Pont-de-Roide le 12 septembre 1944.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Citation à l’ordre de l’Armée -  J.O. du 15 avril 1945)

CAMBOURG  (DE)  Fernand - capitaine au R.C.C.C. : Commandant en second d'un escadron de tanks-destroyers.S'est dépensé sans compter pendant les opérations en Allemagne allant du 2 au 11 avril 1945,en particulier à Ettlingen le 9 avril 1945,à Bischwiller et Kuppenheim le 11 avril 1945,coordonnant l'action des pelotons engagés,se portant constamment aux points les plus exposés.Blessé légèrement par éclats de balle explosive dans l'après-midi du 11 avril,a continué à assurer sa mission jusqu'à la nuit,refusant à plusieurs reprises de prendre un peu de repos.N'a été évacué que le lendemain.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 30 octobre 1945)

CLAVEAU Robert - sergent au R.C.C.C. : Excellent chef de tank-destroyer ,remarquable de sang-froid et de décision.S'est particulièrement distingué au cours de la prise de Rastatt,les 12 et 13 avril 1945.Son T.D. étant embossé à 100 mètres d'un réduit ennemi, a réussi grâce à une habile observation,à neutraliser deux mitrailleuses,en dépit d'une sérieuse contre-attaque menée par des panzer-grenadiers.Dans la matinée du 13,est parvenu au centre de la ville avec son T.D.,permettant à notre infanterie de progresser à l'abri des armes automatiques allemandes qui en interdisaient le passage.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation  à l'ordre de l'armée - J.O. du 30 octobre 1945).

COLOMBANI Henri - sergent au R.C.C.C. : Chef de tank destroyer,ardent et combattif.A commandé avec  une grande habileté et un courage remarquable son tank-destroyer lors des opérations du 19 au 25 novembre 1944 à Seppois,le 19 novembre a détruit une auto-mitrailleuse ennemie et infligé de lourdes pertes à l’infanterie adverse.Le 21 novembre,à Battenheim a ,par des tirs précis et meurtriers de son canon et de sa mitrailleuse lourde infligé encore des pertes sanglantes à l’ennemi et fait plusieurs prisonniers.Est intervenu de façon habile et crâne,sous un feu ennemi violent qui a criblé son tank destroyer de balles pour permettre de dégager le corps d’un soldat de son peloton grièvement atteint.Le 24 novembre,près d’Habsheim,surpris par l’ennemi qui avait coupé la route venant du Sud,s’est dégagé adroitement,tuant plusieurs allemands et faisant un prisonnier.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Citation à l’ordre de l’armée - J.O. du 15 avril 1945)

DARRITCHON Henri - 1ere classe au R.C.C.C. : Eclaireur d'un sang-froid et d'une détermination à toute épreuve.Le 4 avril 1945,devant Durlach,s'étant trouvé face à face avec une auto-mitrailleuse ennemie,l'a attaquée à la grenade anti-char.Blessé par l'éclatement prématuré de cette grenade et fortement commotionné,est reparti aussitôt et seul à l'attaque d'une seconde auto-mitrailleuse embossée à quelque distance.Celle ci ayant été détruite par le tir de son peleton,a mis hors de combat l'équipage qui tentait de s'enfuir.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée -  J.O. du 30 octobre 1945).

DEBAY Jean - capitaine au R.C.C.C. : Officier d’un allant et d’un courage magnifiques.Le 10 décembre 1944,à Loechle,commandant en second de l’escadron et chargé d’assurer la liaison avec le colonel commandant le groupement d’attaque,a fait montre d’un mépris réel du danger en se portant sur un terrain découvert et battu par le feu,au devant d’un chef de char grièvement brûlé et en le soutenant jusqu’au poste de secours.A été blessé grièvement peu après,alors qu’il regagnait sa place au poste de commandement du groupement.Cette Citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l’ordre de l’armée - J.O. du 24 mai 1945).

DEYSSON Guy  - capitaine au R.C.C.C. : Commandant un escadron de tanks destroyers qui a fait groupement avec le Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc du 17 au 25 novembre 1944.Par son énergie froide et lucide,son sens aigu de le manoeuvre,l’opportunité de son intervention personnelle et hardie au combat,particulièrement à Seppois,le 19 novembre 1944,à Battenheim le 21 novembre 1944,au pont de l’ile Napoléon le 23 novembre 1944,à Habsheim le 24 novembre 1944, a puissamment contribué a succès de la manoeuvre du groupement et à l’échec de violentes contre attaques adverses.Son escadron compte,au cours de ces opérations,au moins cinq chars ou automoteurs lourds ennemis détruits ainsi que plusieurs automitrailleuses ou camions.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme.
(Citation à l’ordre de l’armée - J.O. du 15 avril 1945).

DUQUESNE Prosper - adjudant-chef au R.C.C.C. : Brillant sous-officier et excellent chef de peloton,calme,courageux et d'une magnifique conscience professionnelle.Au cours des combats de Kingersheim les 21 et 22 janvier 1945,a conduit son peloton avec une grande maitrise et une habileté remarquable jusqu'à cent mètres de trois automoteurs ennemis.Avec une extrême patience,a reconnu à pied avec son groupe de protection,les positions de tir permettant de détruire les automoteurs.Blessé à la main gauche par éclat d'obus,ne s'est pas arrêté dans ses reconnaissances et a permis ainsi la destruction de deux automoteurs Panzerjäger IV.Continuant son action en liaison avec l'infanterie,a facilité le nettoyage complet des lisières Ouest du village.A été grièvement blessé au moment  où la résistance ennemie était définitivement réduite.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 10 juin 1945)

ESMIEU Maurice - 1ere classe au R.C.C.C. : Excellent tireur de tank-destroyer.Le 10 décembre 1944,à l'attaque de Shaefferhof,a avec un sang-froid admirable,engagé le combat contre un 75 Pak,malgé la mauvaise visibilité du déclin du jour.N'a cessé le combat que grièvement blessé et brûlé sous un feu violent d'artillerie et d'armes automatiques.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision N° 683 du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée  du 1er mai 1945 - J.O. du 10 juin 1945).

FRUSTIE Henri-René - sergent-chef au R.C.C.C. : Chef de groupe de tanks destroyers plein de courage et d’allant,donnant toujours le plus bel exemple à ses équipages.Particulièrement le avril 1945,à la prise de Karlsruhe,et les et 13 avril 1945,à la prise de Rastatt,a dirigé son T.D. à pied,sans souci des rafales de mitrailleuses lourdes balayant les rues.Ayant judicieusement placé son canon,a réussi à neutraliser l’une d’elles qui interdisait le passage du pont principal de la ville.Le 15 avril 1945,à Ulm,a détruit trois canons de 20 mm.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. ( Citation à l’ordre de l’armée - J.O. du 30 octobre 1945).

GARRIAUD Louis - sergent-chef au R.C.C.C. : Chef de groupe de chars de valeur.A mené son groupe au feu avec le plus grand sang-froid.Grièvement blessé le 19 septembre 1945 à Vermondans alors qu'il poussait hardiment une reconnaissance au plus près de l'ennemi.Porté disparu.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 2 mars 1945)

LARROQUE Jean - lieutenant-colonel au R.C.C.C. : Officier supérieur d'un rare courage et d'un dynamisme ardent.Placé à la tête d'un détachement de tanks-destroyers mis à la disposition du général commandant le groupement Nord de Mulhouse,a pris directement le commandement d'éléments appelés à intervenir lors de la contre-attaque ennemie sur Meyershof le 24 janvier 1945 et lors de l'attaque sur la cité Kullmann le 28 janvier 1945.A Meyershof a contribué dans une large mesure par son action personnelle,à anéantir le détachement blindé allemand d'élite,détruisant un Jagd panther,5 auto-mitrailleuses et capturant 3 autres auto-mitrailleuses.A la cité Kullmann a coordonné l'action de ses tanks-destroyers qui détruisirent 2 panzerjager et des chars.Au cours de ces deux actions,fut constamment un magnifique exemple de décision et d'audace,galvanisant ses équipages et animant également le combat des chars qui participaient aux actions.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Prédisent du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 27 mai 1945).

LE GUEN Jean  - sergent au R.C.C.C. : Excellent chef de char calme et courageux.Le 22 novembre 1944,à Friesen,appuyant de sa mitrailleuse de défense contre avion une contre-attaque de tirailleurs marocains,a été grièvement blessé par un éclat de 88 qui explosa sur sa tourelle.A,par son calme et son mépris du danger,fait l’admiration de tous.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l’ordre de l’armée - J.O. du 15 avril 1945).

MAUREL  Louis – capitaine au R.C.C.C. : (11-44).

MADEC René - adjudant au R.C.C.C. : Sous-officier adjoint remarquable et chef de char d'élite.D'une audace étourdissante donne dans toutes les circonstances du combat un exemple magnifique à ses hommes.Le 21 janvier 1945 au cours des combats de Kingersheim a nettoyé à la grenade un groupe de maisons.Un fantassin étant blessé à 15 mètres des allemands a organisé une petite base de feu,est allé le chercher et l'a ramené sur son dos.Le lendemain ,avec le groupe de protection,s'est frayé de force un passage dans des ruines occupées par l'ennemi en vue de poster son T.D. face à un automoteur repéré,l'a immobilisé d'un coup de canon et forçant l'équipage à abandonner a fait six prisonniers.A été blessé au moment où la résistance ennemie était totalement réduite.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 10 juin 1945).

MIKEL Henri - sergent-chef au R.C.CC. : Excellent chef de T.D.,doué de belles qualités de calme et de sang-froid.Lors du franchissement du Rhin,le 2 avril 1945,à Liemersheim,a obtenu de remarquables résultats,pulvérisant littéralement un blockhaus ennemi en s'approchant au plus près de la berge malgré l'artillerie ennemie.Le 9 avril 1945,à la station de Spielberg Schollbronn,après une reconnaissance minutieuse au plus près de l'ennemi,a dirigé de l'extérieur de son char le tir sur un 88 ennemi,qu'il incendia en quelques obus.Pris à partie par un second canon,a réussi à le repérer au premier coup de départ,et engageant aussitôt le duel,a mis tous les servants hors d'état de combattre au premier obus.S'avançant ensuite audacieusement,a semé la panique chez l'ennemi lui imposant de grosses pertes et permettant de s'emparer d'un carrefour important,de matériel et de prisonniers ennemis.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 30 octobre 1945).

MOREAU Paulin - adjudant au R.C.C.C. : Chef de peloton de tanks-destroyers courageux et réfléchi.A fait preuve d'un grand sang-froid et d'une grande habileté dans le commandement de son peloton pendant les durs combats de Seppois(19 novembre 1944) et Battenheim (21 novembre 1944).A infligé de très lourdes pertes à l'ennemi en tués,blessés et prisonniers,lui détruisant également du matériel.A,en particulier,enrayé la puissante attaque blindée ennemie du 21 novembre 1944 après-midi sur Battenheim,ses tanks-destroyers détruisant certainement deux chars lourds et en immobilisant cinq autres par coups au but.Ne s'est replié que sur ordre après avoir engagé son peloton à fond et subi lui même des pertes graves.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. avril 1945).

PINTAT Jean - adjudant au R.C.C.C. : Sous-officier de premier ordre,d'une conscience et d'un courage exceptionnels .N'a jamais hésité au cours des combats de la campagne d'Allemagne à amener ses camions de carburant et de munitions jusqu'aux positions de tir des tanks-destroyers,malgré les réactions de l'ennemi.S'est particulièrement distingué le 6 avril 1945,à Morsch (Sud de Karlsruhe) et lors des combats de Ruppur (6 avril 1945),Ehlingen (9 avril 1945),en ravitaillant en première ligne sous un violent bombardement les équipages engagés permettant ainsi leur action continue.A été mortellement blessé le 23 avril 1945 à Mulheim,au cours d'un bombardement.Décédé des suites de ses blessures.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 4 octobre 1945).

RAMBAUD Jean - lieutenant au R.C.C.C. : Très bel officier,plein d'ardeur,d'allant et de courage.A la tête de son peloton de reconnaissance remarquablement instruit et entrainé a participé avec hardiesse et décision à l'exploitation en Alsace le 20 novembre 1944.Par une marche rapide et audacieuse,a atteint successivement à l'île Napoléon,Battenheim.A détruit au Nord de Battenheim un 88 tracté,tuant huit ennemis,en blessant douze.Blessé par l'explosion d'un obus alors qu'il essayait de faire dégager de la route un tracteur en flammes.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du Gouvernement Provisoire de la République Française en date du 26 avril 1945-J.O. du 7 juin 1945).

RAMBAUD Jean - lieutenant au R.C.C.C. : Brillant chef de peloton de reconnaissance,a fait preuve des plus belles qualités de décision,d'audace et de sang-froid lors des combats de Linkenheim et de Karlsruhe.Le 4 avril 1945,devant Durlach,notamment par son action personnelle,a amené la destruction d'une automitrailleuse ennemie et a forcé par la manoeuvre de son peloton un groupe de cinq blindés ennemis à la retraite.Le 24 avril 1945,au cours d'un raid audacieux sur les arrières ennemis à Neustadt,a surpris un convoi ennemi,mis hors de combat de nombreux fantassins et fait 40 prisonniers.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 30 octobre 1945).

RINDERKNECH Jean – sous-lieutenant au R.C.C.C. : Officier d’élite, d’une conscience et d’un courage magnifiques. Le 16 novembre 1944 au cours des combats pour la prise d’Etouvans en appui d’un bataillon d’infanterie, a éxécuté une reconnaissance hardie en vue de l’emploi de son peloton. Est tombe glorieusement sous les balles de 3 mitrailleuses allemandes. Cette citation comporte l’attribution de la croix de guerre 1939-45 avec palme. ( Décision N° 549 du Président du G.P.R.F. du 21 mars 1945 publié au J.O. du 29 avril 1945).

ROUDIL Jean - sous-lieutenant au R.I.C.M. : Jeune chef de peloton de reconnaissance,modèle de courage et de bravoure.Le 4 avril 1945 à Ettlingen,son peloton étant en tête de l'escadron,a manoeuvré avec intelligence et audace pour faire tomber les résistances défendant la ville.A tué 20 ennemis,capturé deux  canons de 88,cinq mitrailleuses de 20 et un canon de 25.A été un des éléments déterminants du succès de cette journée.Le 19 avril,à Kippenheim,a réduit brillamment une résistance ennemie,détruisant deux Pak.S'engageant par la suite avec son peloton dans un terrain presque impraticable,a réussi à mettre la main sur le passage d'Oberwindem.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 30 octobre 1945).

ROUSSEL Jean-Marie - lieutenant au R.C.C.C. : Chef de peloton énergique et courageux.Au cours des engagements des journées des 21,22,23 et 24 août 1944,a commandé les T.D. avec un calme et une précision remarquables.A,en particulier,pour la prise de la côte 79,2,le 22 août 1944,conduit le tir de ses pièces,debout au milieu d’elles, et sous un tir violent de 105 et de 88 anti-chars.A forcé l’ennemi à se rendre et permis aux fantassins de s’emparer rapidement de cette position organisée.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Citation à l’ordre de l’armée).

ROUSSEL Jean-Marie - lieutenant au R.C.C.C. : Splendide officier d’une audace,d’un courage et d’un sang-froid admirables,doué d’un sens aigu du combat.Chargé d’appuyer une compagnie de fusiliers-voltigeurs dans l’opération de Loechle,le 10 décembre 1944,a rempli magnifiquement sa mission.Par ses feux assurés au plus près,a permis aux éléments amis d’atteindre rapidement le pont du canal et de s’y maintenir malgré les réactions violentes de l’ennemi.Ensuite,n’a pas hésité à conduire ses T.D. très en avant,afin d’aider la compagnie donnant l’assaut à l’usine de Kembs.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Citation à l’ordre de l’armée).

ROUSSEL Jean-Marie -  lieutenant au R.C.C.C. : Chef de peloton d’un calme ,d’une bravoure,d’un sang-froid exceptionnels.Le 27 janvier 1945,au cours de l’attaque de la Cité Kuhlmann,n’a pas hésité,malgré un feu d’infanterie violent,à se porter à pied à 30 mètres de la filature servant de réduit à la résistance ennemie,en vue de reconnaitre l’itinéraire d’un de ses T.D. dont l’engagement fut décisif pour la prise de cette cité.Le 30 janvier 1945,au cours du nettoyage de Wittenheim,a traversé un glacisde 200 mètres battu par une mitrailleuse ennemie pour se rendre en liaison auprès de l’infanterie.Au cours de la même journée,a amené une équipe de tireurs au rocket à moins de 100 mètres d’un automoteur allemand pour en tenter la neutralisation.A participé éfficacement avec son peloton au nettoyage du village.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Citation à l’ordre de l’armée)

THABUIS Pierre - lieutenant au R.C.C.C. : Officier de grande valeur,a le 5 avril 1945,au cours de la prise de Morsch (Allemagne),fait preuve des plus belles qualités d'audace et de sang froid.A brillamment conduit des T.D. dans le village,appuyant avec succès la progression de l'infanterie et reconnaissant lui même,à la tête de son groupe de protection,des emplacements de mitrailleuses qui arrêtaient la progression des troupes amies.A été mortellement blessé dans la soirée du 5 avril alors qu'il appuyait l'infanterie dans l'attaque de Neuburgweier.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision N° 919 du Président du Gouvernement Provisoire de la République Française en date du 7 juillet 1945 -  J.O. du 4 octobre 1945)

THIRIOT André - caporal au R.C.C.C. : Chef de char d’un courage et d’un sang-froid magnifiques.Le 10 décembre 1944,à l’attaque de Schoerferhof,pris en terrain découvert par un 75 PAK,a engagé le combat contre ce dernier.N’a cessé le tir que lorsque son char fut en flamme,grièvement blessé lui même.A,grâce à une volonté exceptionnelle,fait 300 mètres en se trainant pour ejoindre son capitaine.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l’ordre de l’armée - J.O. du 24 mai 1945)

VAN RUYMBECKE – sous-lieutenant au R.C.C.C. : (11-44)

VERNANT François - lieutenant au R.C.C.C. : Officier remarquable par son calme et son courage.A participé avec son peloton de reconnaissance à la prise de Friesen le 20 novembre 1944,d'Hirsbach le 21;le même jour a puissamment participé à stopper une contre attaque allemande sur Friesen et à rejeter l'ennemi  qui avait réussi à prendre pied dans le village.Le 21 novembre 1944 à Friesen,a mené lui même une contre-attaque locale au cours de laquelle furent détruits 2 canons de 37 et a forcé l'ennemi à se replier.A donné à tous un magnifique exemple de bravoure. Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation  à l'ordre de l'armée - J.O. du 15 avril 1945 ).

VERNANT François - capitaine au R.C.C.C. : Commandant d'escadron de reconnaissance,ardent et combattif.Les 3 et 4 avril 1945,son escadron ayant été renforcé d'une compagnie d'infanterie et d'un peloton de tanks-destroyers,a chassé l'ennemi des lisières nord de Karlsruhe et y a pénétré le premier.Le 24 avril 1945 opérant sur l'axe Waldau Neustadt a mis en déroute un convoi de ravitaillement ennemi faisant 80 prisonniers et détruisant 15 véhicules hippomobiles chargés de munitions.A fait preuve en toutes circonstances de belles qualités de chef,d'une belle audace.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation  à l'ordre de l'armée - J.O. du 30 octobre 1945).

VINCENTI Jacques -  sergent-chef au R.C.C.C. : Magnifique sous-officier.Chef de groupe de protection de tanks destroyers ,n’a pas hésité,au cours de l’attaque de Loechle le 10 décembre 1944,à suivre les tanks destroyers à pied sur un terrain battu par l’artillerie et les armes automatiques ennemies.A éxécuté des patrouilles en avant de l’infanterie et des chars en vue de détruire un antichar.A fait lui même deux prisonniers,dont un officier.Pendant toute la durée du combat pour la prise de la sortie Nord de Loechle,a fait l’admiration de tous.Cette Citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l’ordre de l’armée - J.O. du 24 mai 1945)

VINCENTI Jacques - sergent-chef au R.C.C.C. : Magnifique sous-officier.Patrouilleur d'élite,d'un courage et d'un sang-froid qui font l'admiration de tous.A le sens du terrain et un mépris total du danger.Le 21 janvier 1945,à Kingersheim,attaqué par 40 allemands,leur a tenu tête avec son groupe de protection,puis,attaquant à son tour,les a contraint à se replier en laissant une dizaine de morts sur le terrain.Le 22 janvier 1945,a nettoyé un groupe de maisons tenues par l'ennemi en vue de permettre le passage d'un T.D. et a fait 9 prisonniers.A eu 4 hommes blessés sur 8;malgré le faible éffectif de son groupe,n'a jamais laissé d'initiative à l'ennemi.Ardent combattant digne de tous les éloges.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée - J.O. du 10 juin 1945)

VIZIOZ Philippe - sous-lieutenant au R.C.C.C. : Jeune officier qui dès le premier combat,a fait preuve d'une magnifique ardeur et des plus belles qualités d'audace et de sang-froid.Lors du franchissement du Rhin,le 2 avril 1945,à Liemersheim,grâce à ses reconnaissances et à son observation minutieuses,a permis des tirs décisifs sur les blockhaus de la rive droite dirigeant le tir des chars,à pied sous le bombardement ennemi.Le 9 avril 1945 à la station de Spielberg Schollbronn,a dirigé le tir d'un T.D. sur deux canons de 88,les détruisant rapidement.A ensuite foncé sur le carrefour debout sur la plage arrière d'un char malgré le feu violent de mitrailleuses de 20 qui criblaient le blindage.A fougueusement animé une action brillante qui a permis de s'emparer d'un carrefour important,de matériel ennemi,de prisonniers,dont un officier supérieur.Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec palme. (Décision  du Président du G.P.R.F. portant citation à l'ordre de l'armée  -  J.O. du 23 octobre 1945).



Citations à l’ordre du Corps d’Armée :


CAMBOURG de Fernand – capitaine au R.C.C.C. : (02-45)

RINDERKNECH Jean – sous-lieutenant au R.C.C.C. : Officier hors de pair, adjoint au capitaine, l’a secondé dans l’éxécution de missions diverses avec compétence et rapidité. Le 23 août 1944, au cours de l’attaque de La Valette, est allé sous un  violent bombardement de 150 et de 88 antichars, chercher le sous-lieutenant MILLIEZ, blessé sur un char. A pris le commandement du peloton privé de chef et participé dans un char à l’action du château de Fontpre qui a livré 115 prisonniers, 3 batteries allemandes et 2 canons antichars. Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec étoile de vermeil. ( Ordre général N° 63 du Général commandant la 1ere Armée Française en date du 19 octobre 1944).

ROBLOT Michel – sous-lieutenant au R.C.C.C. : (02-45)



Citations à l’ordre de la Division :


LARROQUE Jean – lieutenant-colonel au R.C.C.C. : (01-45)

ROUSSEL Jean-Marie - lieutenant au R.C.C.C. : Magnifique officier qui s’est dépensé sans compter pendant les journées des 4 et 5 avril 1945,au cours de la reconnaissance et de la prise de Morsch,se portant sans cesse à la hauteur des élèments les plus avancés sous de violents tirs d’artillerie,d’armes automatiques et de panzerfaust,pour reconnaitre les objectifs et préparer l’entrée en action des T.D..A permis aux éléments à pied d’aborder et de conquérir le village en les aidant sans défaillance au plus près et au plus vite par le tir ajusté de ses canons.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec étoile d’argent.

VILLAIN Jean - capitaine au R.C.C.C. : Officier de renseignements du Régiment constamment volontaire pour toutes les missions,a fait preuve au cours des opérations au nord de Mulhouse du 20 janvier au 6 février 1945 d’une activité lucide,se portant en toutes circonstances auprès des pelotons engagés et réalisant toutes ces missions malgré les tirs ennemis,en particulier le 22 janvier 1945 lors de l’affaire de Kingersheim,s’est spontanément mis à la disposition du capitaine commandant l’escadron de reconnaissance qui allait être engagé en direction de la cité Kuhlmann,a participé à l’engagement de cette unité,conservant un calme imperturbable malgré une violente réaction de l’artillerie et armes automatiques ennemies qui blessa plusieurs hommes autour de lui.Le 2 février 1945 s’est porté à la cité Sainte-Barbe à hauteur des éléments du Régiment,engagés en premier échelon,rapportant ainsi des renseignements précieux sur la situation.Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec étoile d’argent


Citations à l’ordre de la Brigade :


CHARLES Claude – lieutenant-colonel au R.C.C.C. : (10-44)

VERNANT François – capitaine au R.C.C.C. : « Vient à 4 reprises de participer aux opérations du Nord de Mulhouse avec des patrouilles de reconnaissance et de destructeurs de chars. A eu une action d’observation et de renseignement très efficace en particulier le 26 janvier 1945 où il repéra 2 Panzerjäger 38 tonnes embossés à la cité Kuhlmann et indiqua tous les éléments qui permirent à un TD de les détruire. Puis les 27 et 30 janvier 1945 en renseignement le commandement et assurant des missions de liaison dans une zone battue par des tris d’infanterie et d’artillerie. Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre 1939-45 avec étoile de bronze. (OG N° 103 du général commandant la 9e DIC en date du 25 mai 1945).



Citations à l’ordre du Régiment :


ARCIMOLLES d’ Hervé - aspirant au R.C.C.C. : (15-09-44)

JACQUEL  Pierre – aspirant au R.C.C.C. : (15-09-44)

LESOEUR Claude – aspirant au R.C.C.C. : (15-09-44)

MILLIEZ Pierre - sous-lieutenant au R.C.C.C. : (15-09-44)

PETROCHILO  Hector – lieutenant au R.C.C.C. : (18-10-44)

STREMSDOERFER Pierre  – capitaine au R.C.C.C. : (15-09-44)

VIAN – sous-lieutenant  au R.C.C.C. : (5-12-44)



Citations américaines portant attribution de la Bronze Star :


MAUREL Louis – capitaine au R.C.C.C. : Pour sa conduite héroïque au feu en août 1944 près de Toulon. La bravoure exceptionnelle du capitaine Maurel pendant les combats devant Toulon est un exemple des plus hautes traditions militaires.

GAVANIER Raymond – caporal au R.C.C.C. : Pour sa conduite héroïque au combat des 23 et 24 août 1944 à Toulon. Le caporal GAVANIER a détruit 3 canons et a pris part aux attaques du fort Sainte Catherine et d’une redoute de la place d’Italie. Le caporal Gavanier a fait montre d’un exemplaire courage pendant cette action.

Vues : 1844

Commenter

Vous devez être membre de RCCCinfo pour ajouter des commentaires !

Rejoindre RCCCinfo

Remarques

USAGE DES COMMENTAIRES SUR RCCCInfo

Les Membres de RCCCInfo disposent de la possibilité de laisser des commentaires sur les documents et informations mis à disposition par les autres Membres. Ces commentaires doivent dans la mesure du possible apporter une valeur ajoutée, c'est à dire, un complément d'information ou une rectification lorsqu'une information est inexacte. En outre, ces commentaires doivent…

Continuer

Créée par DALAT (Administrateur) 22 avr. 2009 at 14:26. Dernière mise à jour par : DALAT (Administrateur) 4 févr. 2019.

RECHERCHER DES INFORMATIONS SUR RCCCInfo

Pour rechercher des informations sur RCCCInfo nous conseillons de taper un mot clef dans la case blanche en haut à droite du site (à côté de la petite loupe). Exemple: "biographie" ; vous aurez alors accès à l'ensemble des biographies publiées sur le site. Une autre fonctionnalité pratique consiste aussi à cliquer sur les balises lorsque celles-ci… Continuer

Créée par DALAT (Administrateur) 22 avr. 2009 at 14:14. Dernière mise à jour par : DALAT (Administrateur) 8 oct. 2009.

Statistiques des nouveaux visiteurs sur RCCCInfo

Echantillon de statistiques concernant les nouveaux visiteurs absolus sur le site RCCCInfo couvrant la période mars-avril 2009. Continuer

Créée par DALAT (Administrateur) 1 mars 2009 at 23:14. Dernière mise à jour par : DALAT (Administrateur) 8 oct. 2009.

Musique

Paused...
  • 1.
    Marche du RCCC chantée par des Anciens du 3eme Escadron en 1984

Badge

Chargement en cours…

© 2021   Créé par DALAT (Administrateur).   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation