RCCCinfo

RCCC - Régiment Colonial de Chasseurs de Chars


1 9 4 3 - 1 9 6 3 

LE REGIMENT COLONIAL DE CHASSEURS DE CHARS 

- R.C.C.C - 

 

En 1943, à 70 km à l'Est de Dakar, THIES était une localité du Sénégal, chef-lieu de Cercle, située sur la voie ferrée du " DAKAR-NIGER ". Le Groupement Tactique Colonial Motorisé Y tenait alors garnison. Il avait été constitué en 1941, succédant au Régiment Mixte d'Infanterie Coloniale d'A.O.F, unité de tradition de la garnison. Renforcé d'éléments européens en provenance notamment du B.A.I.C.M. de OUAKAM et de deux Sections de Chars F.T. créées en Novembre 1942 dans la presqu'île du Cap Vert, puis par la suite de cadres et marsouins des différents territoires d'A.O.F, ainsi que de réservistes, l'unité donna naissance à l'éphémère 10ème R.C.R. (Régiment Colonial de Reconnaissance) de la 10ème D.I.C. dissoute, puis au R.M.I.C. de Reconnaissance. Ce dernier fut mis à l'entrainement sur du matériel assez disparate: camions Laffly, Chars F.T ... Il était commandé par le Colonel RENUCCI ayant pour adjoint le Lt/Colonel SCHNEIDER.

Sous les ordres du Colonel CANDAU, le Régiment fut dirigé sur le Maroc et cantonna à Casablanca où ses personnels furent affectés à la chaîne de montage du port, opérations de réception du matériel américain destiné à rééquiper l'Armée Française, du travail de "dockers" 

Commandé dès lors par le Colonel ROUSSEAU assisté du Commandant puis Lt/Colonel CHARLES, le R.M.I.C.R. de l'A.O.F. fut dirigé fin 1943 sur le Camp Garnier à Rabat, où il prit la place du R.I.C.M. 

Inspecté par le Général DE LATTRE, au début de 1944, lors d'une prise d'armes nocturne demeurée célébre chez les Anciens du Régiment, il reçut de ce dernier l'assurance d'être transformé en unité blindée, la première de la Coloniale et, à ce titre d'être présent au rendez-vous de la France à libérer . 

Transféré à MARTIMPREY DU KISS, au Nord d'OUJDA, au Maroc Oriental. Le Régiment auquel avait été affecté un contingent d'évadés de France par l'Espagne, fut soumis à un entraînement intensif auprès des équipages du IIème R.C.A. (Chasseurs d'Afrique) déjà pouvus de Tank-destroyers M.10. 

En date du 1er Mars 1944, l'unité reçut enfin son nom définitif, celui de Régiment Colonial de Chasseurs de Chars,(R.C.C.C) prenant ses cantonnements en Algérie, dans la région de Saint-Denis du Sig et notamment à Saint Lucien. 

Avant de percevoir le marériel tant attendu, le R.C.C.C. poursuivit son entraînement et sa préparation au combat auprès du 9ème R.C.A de la 1ère D.B. 

Dans l'enthousiasme général, le Régiment perçut son équipement en Avril 1944 : 36 Tank-destroyers (T.D) M.l0 - des Automitrailleuses M.8 de reconnaissance - des Jeeps - des Dodges - des G.M.C - du matériel de ravitaillement en munitions et gas-oil et de dépannage

Dirigés vers les " areas " d'embarquement de la région de FLEURUS, cadres et équipages, frémissant d'impatience, embarquèrent à ORAN pour gagner la Corse où stationnaient les unités de la 9ème Division d'Infanterie Coloniale (la 9ème D.I.C) à laquelle, unité de Réserve nérale, le R.C.C.C. allait lier son destin et dont le sort glorieux allait être le sien jusqu'au 8 Mai 1945

Constitué:

- d'un Escadron de reconnaissance, le 1e

- 3 Escadrons de T.D. - 2ème - me -me

- 1 Escadron Hors-Rang. E.H.R. 

Le Régiment comptera au plus fort de ses effectifs, 638 Hommes. En France libérée, de jeunes volontaires venus souvent des F.F.I. relevèrent les Africains Noirs constituant une partie des Groupes de protection. 

Le Lt/Colonel CHARLES qui commandait en 1939/1940,le Bataillon de Chars des Troupes Coloniales, prit le commandement du Régiment à TOULON, avec pour adjoint, le Lt/Colonel LARROQUE. Ils le conduiront jusqu'au Danube

- Le Chef d'Etat-Major fut le Chef de Bataillon MAREUGE (Général de brigade, décédé en 1969), puis le Chef de Bataillon DEYSSON, en Mai 1945.

- Le Chef des Services Techniques, le Chef de Bataillon VIVIEZ

- Le Médecin-Chef, le Médecin Commandant SAINT PAU

- L'Aumonier régimentaire, le Père DE MILLEVILLE

- 1er Escadron: Capitaine CHARVET (Mort dans le Doubs,en Octobre 1944) Capitaine STREMSDOERFER (Mort en Indochine), Capitaine VERNANT. 

2ème Escadron: Capitaine DEYSSON (Général de C.A du CR, en retraite à Toulon), jusqu' en Mai 1945, puis le Capitaine LARRIEU (Général de Brigade)

- me Escadron: Capitaine MAUREL (Général de Brigade,décédé en 1981)

Capitaine ROUSSEL (Mort en Indochine,le 20/10/1947).

 - 4ème Escadron: Capitaine FRANTZ - Capitaine LIZAMBART

- E.H.R.: Capitaine MONBORGNE. 

- Officier de Renseignements: Capitaine VILLAIN (tué en Allemagne le 11/04/1945)


Les Généraux de Brigade LARROQUE, ROUSSEAU et CHARLES sont décédés respectivement en 1965, 1966 et 1977. 

 

Le Dimanche 20 Août 1944, venant du Golfe d'Ajaccio, les détachements de pointe, 1er Escadron, 3ème Escadron et éléments de l'E.H.R, débarquèrent à la NARTELLE dans le Golfe de St TROPEZ. A partir de LA FARLEDE, ce furent les premiers engagements pour l'attaque du Camp retranché de TOULON, et les premiers morts et blessés, lors des attaques menées à la côte 79,2 - à LA VALETTE, BEAULIEU et FONTPRE, suivies du raid sur TOULON, par le Fort Sainte Catherine jusqu'à la place de la Liberté et l'Arsenal terrestre. 

En Septembre 1944, le R.C.C.C. atteignit le DOUBS, ainsi que le R.I.C.M, en avant-garde des Unités de la 9ème D.I.C. L'un de ses pelotons pénétra dans PONT-DE-ROIDE le 12. Dans la boucle du Doubs, le Régiment connut pendant deux mois, offensives locales, patrouilles et gardes de nuit au contact de l'ennemi dans les Secteurs de CLERVAL, VERMONDANS, la PRETIERE, la frontière Suisse, sous une pluie tenace dans la boue, les inondations et les premières neiges. 

Le 14 Novembre, la grande offensive fut lancée par la 1ère Armée, en direction de l'Alsace et du Rhin. Les trés durs combats menés par le Régiment lui permirent de maintenir l'axe DELLE-SEPPOIS soumis à de violentes contre-attaques de Blindés lourds. Ses Escadrons engas à SUARCE, COURTELEVANT, FRIESEN, LEPUIX-DELLE, RECHESY, SEPPOIS, UERBERSTRASS, LARGITZEN, HIRZBACH, WALDIGHOFEN, y continrent les Jagd-panthers tentant de couper la route du ravitaillement des Unités progressant en direction du Rhin et de MULHOUSE dont les éléments du R.C.C.C. parvenus à BATTENHEIM, en appui du RICM au Nord de cette Ville, théâtre de violents engagements. 

Le 30 Novembre, en appui du 6ème R.I.C, le R.C.C.C. participe à la prise de VILLAGE-NEUF et à celle d'HUNINGUE. En Décembre, il opère à LOECHLE, tête de pont ennemi sur la rive Ouest du Rhin, ainsi qu'au nettoyage de la forêt de la Hardt. 

La bataille pour la réduction de la poche de COLMAR, du 20 Janvier au 9 Février 1945 se déroula dans la neige, sur le verglas par un hiver trés rigoureux où le thermomètre accusa -20°. Apportant le soutien de leurs tubes de 76,2 les l,Escadrons du R.C.C.C accompagnèrent les marsouins des 6ème, 21ème et 23ème RIC dans leur sanglante progression parmi les mtelàermines m enfouies dans la neige et sous les tirs des "nebelwerfers" les mortiers à six tubes, à KINGERSHEIM, dans le Secteur des mines de potasse, aux abords du Puits ANNA, à LUTTERBACH, aux Cités KULLMAN, Ste BARBE et WITTENHEIM, localité détruite aux cours de combats acharnés. 

Février 1945, l'Alsace était totalement libérée. Pour les unités, ce fut un repos bien mérité, la révision du matériel, des séances d'instruction à l'intention des Stagiaires de l'Ecole des Cadres de Rouffach

Regroupé à LINGOLSHEIM, près de STRASBOURG, le R.C.C.C. entama le 2 Avril 1945 son ultime campagne. Toujours en appui des Régiments d'Infanterie Coloniale de la 9ème D.I.C

Le R.C.C.C. ayant franchi le Rhin à LIEMERSHEIM et à MANNHEIM, s'empara d'HOSHSTETTEN et de LINKENHEIM, ouvrant ainsi la route de KARLSRUHE où ses éléments nétrèrent le 4, avant de s'engouffrer dans la plaine de BADE, faisant sauter le bouchon de RASTATT lors d'un violent engagement, aux côtés notamment du 6ème R.I.C. et du 81ème R.I. La ruée vers la frontière Suisse fut marquée le 24 Avril par la perte de deux T.D à LORRACH, dernières victimes du Régiment au terme de son périple des plages de Provence au Lac de Constance, après avoir franchi le Rhin et atteint les rives du Danube. 

Le 8 Mai 1945, le R.C.C.C. se regroupa dans la région d'IMMENDINGEN et de DONAUESCHINGEN avant de s'installer à BAD-DURRHEIM puis à RAVENSBURG

Le Drapeau, alors celui du R.M.I.C. de l'AOF, défila le 18 Juin 1945 à Paris aux côtés de ceux de la 9ème D.I.C. et passa sous l'Arc de Triomphe. 

Deux Citations à l'ordre de l'Armée lui avaient conféré la Fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1939-1945 et il reçut les inscriptions : HAUTE-ALSACE 1944 - BADE 1945. 

 

Présent en Allemagne, le Régiment a fourni cadres et troupe aux Unités Coloniales d'Extrême-Orient et notamment au R.I.C.M. et au Régiment Blindé Colonial d'Extrême-Orient. (R.B.C.E.O). 

En Alrie, stationné à BOUFARIK, il fit partie de la 7ème D.M.R. puis fut transféré dans le Constantinois, vers le barrage électrifié, à BIR-EL-ATER. En 1959, il devint le 1er Régiment Blindé d'Infanterie de Marine (1er RBIMa ) puis rapatrié à Vannes en 1962, il y fut dissous le 28 FEVRIER 1963. Ses éléments furent versés au 3ème RIMa. 

Le Drapeau du R.C.C.C. a été transféré aux Invalides. 

 

Texte extrait de la plaquette souvenir publié à l'occasion de l'inauguration du monument aux morts du RCCC le 23 août 1987. Ce texte a été rédigé pour l'essentiel par Monsieur Jean-Jacques Goulet ancien du 2ème Escadron du RCCC.


Vues : 740

Les commentaires sont fermés pour ce billet

Remarques

USAGE DES COMMENTAIRES SUR RCCCInfo

Les Membres de RCCCInfo disposent de la possibilité de laisser des commentaires sur les documents et informations mis à disposition par les autres Membres. Ces commentaires doivent dans la mesure du possible apporter une valeur ajoutée, c'est à dire, un complément d'information ou une rectification lorsqu'une information est inexacte. En outre, ces commentaires doivent…

Continuer

Créée par DALAT (Administrateur) 22 avr. 2009 at 14:26. Dernière mise à jour par : DALAT (Administrateur) 4 févr. 2019.

RECHERCHER DES INFORMATIONS SUR RCCCInfo

Pour rechercher des informations sur RCCCInfo nous conseillons de taper un mot clef dans la case blanche en haut à droite du site (à côté de la petite loupe). Exemple: "biographie" ; vous aurez alors accès à l'ensemble des biographies publiées sur le site. Une autre fonctionnalité pratique consiste aussi à cliquer sur les balises lorsque celles-ci… Continuer

Créée par DALAT (Administrateur) 22 avr. 2009 at 14:14. Dernière mise à jour par : DALAT (Administrateur) 8 oct. 2009.

Statistiques des nouveaux visiteurs sur RCCCInfo

Echantillon de statistiques concernant les nouveaux visiteurs absolus sur le site RCCCInfo couvrant la période mars-avril 2009. Continuer

Créée par DALAT (Administrateur) 1 mars 2009 at 23:14. Dernière mise à jour par : DALAT (Administrateur) 8 oct. 2009.

Musique

Paused...
  • 1.
    Marche du RCCC chantée par des Anciens du 3eme Escadron en 1984

Badge

Chargement en cours…

© 2021   Créé par DALAT (Administrateur).   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation